10 bonnes raisons d’allaiter

Vous êtes enceinte et hésitez à allaiter ?

Voici ma liste des bonnes raisons de le faire :)

allaitement

 1. Pour la santé de votre bébé   

Votre lait est incontestablement le meilleur pour votre bébé. Il est conçu sur mesure pour lui ! Ainsi, le lait maternel d’une mère ne sera pas tout à fait le même que celui d’une autre. De plus, il évolue selon l’âge de votre bébé, au fil de la journée, et même au fil de la tétée ! Aucun lait artificiel ne peut le remplacer, sa composition est bien trop complexe. Les laits artificiels ne sont que de pâles substituts. Le lait maternel est le seul aliment parfait pour le bébé, qui lui permet un développement optimal à tous les niveaux.

Pour cette raison, l’OMS recommande une mise au sein dans l’heure qui suit la naissance, un allaitement exclusif pendant 6 mois, puis de continuer l’allaitement jusqu’à l’âge d’au moins 2 ans en parallèle d’une alimentation solide. [2]

Voici donc les bénéfices pour la santé de votre bébé à court terme…

  • Les bébés allaités sont moins souvent malades. Et quand ils le sont, les symptômes sont amoindris et l’épisode infectieux plus court. Ils bénéficient des anticorps de la maman transmis par le lait maternel. Mieux : si la maman est malade, ou un autre membre de la famille, la maman transmet au bébé ses anticorps de défense, lui apportant ainsi une protection supplémentaire. Il n’est pas rare que dans une famille, tout le monde soit malade sauf le bébé allaité ! Les bébés allaités sont moins sujets aux otites (trois fois moins !), aux maladies gastro-intestinales (deux à trois fois moins !), et aux maladies respiratoires comme la bronchiolite et la pneumonie.
  • Les bébés allaités sont moins sujets au reflux (RGO) et aux infections urinaires.
  • L’allaitement est un facteur de protection reconnu contre le syndrome de la mort subite du nourrisson. De vastes études ont récemment montré que les bébés allaités avaient deux à trois fois moins de chances de mourir du SMSN. Plusieurs facteurs entrent en jeu, notamment une meilleure résistance aux infections, un cerveau mieux développé qui permettrait un meilleur contrôle de la respiration durant le sommeil, et des phases de sommeil profond moins longues, ce qui leur permet de se réveiller plus facilement en cas de respiration interrompue [4].

…et à long terme !

Les bénéfices à long terme de l’allaitement deviennent significatifs après plusieurs mois d’allaitement exclusif, et augmentent proportionnellement à la durée de l’allaitement :

  • L’allaitement est la meilleure prévention contre les allergies.
  • L’allaitement joue un rôle important dans la maturation cérébrale. Ainsi, les enfants et adolescents qui ont été allaités obtiennent en moyenne de meilleurs résultats aux tests d’intelligence.
  • L’allaitement diminue le risque d’obésité. De plus, il apprend au bébé à réguler son appétit, puisque c’est lui qui gère seul son alimentation en se nourrissant à la demande.
  • L’allaitement diminue le risque de déclarer des maladies chroniques tels que le diabète (type 1 et type 2), la sclérose en plaques et la maladie de Crohn.
  • L’allaitement réduit significativement le risque de développer certains cancers durant l’enfance ou à l’âge adulte (notamment le lymphome et la leucémie).
  • La succion du sein entraîne un meilleur développement des muscles faciaux, des mâchoires et des dents que la prise d’un biberon. Les enfants qui ont été allaités ont moins besoin de traitements orthodontiques.

[1] [3]

2. Pour le bien être de votre bébé   

Le docteur Grantly Dick-Read disait : « le nouveau-né n’a besoin que de trois choses : la chaleur des bras de sa mère, le lait de ses seins, et la sécurité de sa présence. L’allaitement satisfait les trois à la fois ». [1]

Le bébé a passé 9 mois dans le ventre de sa mère, au chaud, nourri en continu, bercé par les battements de son cœur. D’un coup, il est propulsé dehors. Il découvre la sensation de faim, de froid, de pesanteur… que c’est effrayant ! Il a alors un besoin physiologique de retrouver les sensations qu’il connaît. Téter à la demande le sein de sa mère lui fournit un  immense réconfort, une grande sécurité affective. Il retrouve sa chaleur, son odeur, les battements de son cœur, les vibrations de sa voix… Il a besoin de cette grande proximité, qui facilite pour lui la transition du monde intra-utérin au monde extérieur. Rien n’est plus rassurant pour un bébé. De plus, la tétée calme le système nerveux et libère des endorphines [5], qui créent un sentiment de détente et de bien être chez le bébé. Il est souvent facile de consoler un bébé allaité : la grande majorité du temps et particulièrement dans les tous premiers mois, quand bébé pleure, une tétée et tout va mieux ! Le bébé se calme voire s’endort en tétant, rassuré, satisfait, rassasié d’amour… Des études récentes ont même prouvé que la tétée avait un effet antalgique pour les bébés [6]. Pour cette raison, on propose de plus en plus aux mamans allaitantes de mettre leur bébé au sein pendant les vaccins ou prises de sang. Je l’ai fait personnellement, et mon P’tit Loup a à peine poussé un petit cri…

L’allaitement n’est décidément pas qu’une histoire de lait…

3. Une expérience unique, « magique » !

C’est sûrement l’une de ces choses qu’on ne peut pas vraiment comprendre tant qu’on ne l’a pas vécue. Allaiter procure un sentiment de symbiose totale avec son bébé. Un lien extrêmement fort. Sentir son bébé tout contre soit, sentir la détente et le bien-être qui émanent de lui lorsqu’il tète n’a pas de prix. Les soupirs de contentements des toutes premières semaines, puis les regards, les sourires ou éclats de rire entre deux prises de sein, la petite main qui attrape le t-shirt, la petite main posée sur le ventre… Les « tétées-câlin »…  De plus, la tétée libère pour la maman de la prolactine, de l’ocytocine et des endorphines : des hormones qui procurent un sentiment de bien-être et de plénitude [7]. Une fois passées les premières semaines de « mise en place », de nombreuses mamans qualifient les tétées de « moments de pur bonheur ».

4. Un maternage facilité  

  • La forte proximité entre la maman et son bébé induite par l’allaitement aide la maman a mieux le connaître, mieux le comprendre, et donc mieux répondre à ses besoins. L’allaitement est une forme de communication incomparable entre la maman et son bébé. [1]
  • Les hormones de bien-être libérées pendant les tétées aident la maman à être plus patiente avec son bébé, de faire preuve de plus d’empathie envers lui, d’être moins stressée, et favorisent l’attachement mère-enfant. D’ailleurs, la prolactine est surnommée « hormone du maternage », l’ocytocine « hormone de l’amour » [1] [7]. Elles l’aident également à se rendormir très facilement après un réveil nocturne.
  • Le maternage par l’allaitement est tellement plus simple. Il n’est pas toujours nécessaire de comprendre pourquoi bébé pleure (la faim ? l’angoisse ? la fatigue). La plupart du temps, la tétée comble son besoin et l’apaise. Il est possible d’allaiter allongée, et même en dormant, et donc de se reposer en allaitant. Il n’y a pas de logistique matérielle à gérer (la préparation du biberon, la vaisselle…) : le lait est toujours disponible immédiatement, à la bonne température, où que vous soyez. Pas sac de biberon/poudre à trimbaler… Et tout ce temps que vous ne passez pas à laver/préparer les biberons, c’est du temps en plus pour materner votre bébé !

5. Pour développer ses goûts alimentaires

Le goût du lait change selon ce que mange la mère. Il change également de consistance en cours de tétée (léger d’abord, crémeux ensuite). Il y a donc une éducation du goût préalable à l’alimentation solide, via l’allaitement ! [8] Les bébés allaités, contrairement aux bébés nourris au lait artificiel, ont la chance de ne pas être au « plat unique » pendant des mois…

6. Pour votre santé  

  • Allaiter diminue le risque de cancer du sein et des ovaires chez la maman. La protection augmente avec la durée du/des allaitements.
  • Allaiter permet à la maman de mieux se remettre de la grossesse et de l’accouchement : les pertes de sang sont limitées, l’utérus reprend plus vite ça forme initiale, et la perte de poids est plus rapide.
  • Allaiter diminue le risque d’ostéoporose, et d’infections urinaires.
  • Allaiter exclusivement et à la demande les premiers mois diminue très fortement le risque d’une nouvelle grossesse, qui serait trop précoce pour le corps, qui doit reprendre des forces. Attention cependant, pour que l’allaitement exclusif seul soit un moyen de contraception efficace, un certain nombre de règles précises doivent être respectées (méthode « MAMA ») [9].

[1]

7. Allaiter, c’est économique !

Allaiter est totalement gratuit, ou presque (au début, il y a besoin de coussinets d’allaitement, et d’investir dans quelques soutien-gorges), alors que le lait en poudre revient à un budget d’environ 70€ par mois ! Et ce sans compter l’eau, l’achat des biberons, du chauffe biberon, des tétines, …

8. Allaiter, c’est écologique !  

On estime que l’alimentation artificielle d’un enfant consomme 73 kg de bois (ou équivalent énergétique) par an et 3 litres d’eau par jour. Il faut également compter la consommation de métal et de carton pour fabriquer les boîtes de lait, la pollution induite par la fabrication et le transport… [10] Si vous êtes sensible à l’écologie, l’allaitement correspond à vos valeurs.

9. L’odeur des couches

Les selles du bébé exclusivement allaité sont très peu odorantes. Cela peut paraître futile comme argument, mais cela fait une différence appréciable au quotidien !

10. Tellement naturel

Allaiter est un des gestes les plus naturels qui soit. Tellement naturel que lorsque le bébé est né naturellement et qu’il n’y a pas eu d’anesthésie, s’il est posé en peau à peau sur le ventre de sa mère juste après sa naissance, il a le réflexe de ramper vers le sein pour le prendre en bouche et téter [1]. Allaiter a permis la survie de l’humanité pendant des centaines de milliers d’années. Ce geste  été répété par des millions de mères, de tous temps, de toutes cultures. Je trouve beau de le perpétuer  :)

Pour toutes ces raisons, je recommande l’allaitement à 100%. A mon sens, c’est un des plus beaux cadeaux que l’on puisse faire à son enfant, un magnifique départ dans la vie. Une expérience merveilleuse aussi. Néanmoins, je conclurais par cette phrase de La Leche League: « L’allaitement n’est pas la garantie d’un bon maternage, et le biberon ne l’exclut pas. Le plus important, c’est l’amour que vous donnez à votre bébé ».

Sources :

[1] La Leche League, L’Art de l’allaitement maternel, 2015 : chapitre 1 (p 23 à 38) et chapitre 17 (p 495 à 535)

[2] OMS, Recommandations de l’OMS en matière d’alimentation du nourrisson: www.who.int/nutrition/topics/infantfeeding_recommendation/fr/

[3] La Leche League,  L’allaitement et la santé des enfants: www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/allaiter-aujourd-hui-extraits/1108

[4] Dr William Sears, Etre parent la nuit aussi, Ligue La Leche, 2006, p185

[5] La Leche League, Materner quand le bébé pleure beaucoup www.lllfrance.org/1115-34-materner-quand-le-bebe-pleure-beaucoup

[6] La Leche League, Le bébé allaité malade et/ou hospitalisé : www.lllfrance.org/1629-aa-88-le-bebe-allaite-malade-etou-hospitalise

[7] La Leche League, L’Art de l’allaitement maternel, 2015, p 544.

[8] La Leche League, Le lait est bon même si…www.lllfrance.org/1120-37-le-lait-est-bon-meme-si

[9] Dr William Sears, Etre parent la nuit aussi, Ligue La Leche, 2006, p 164

[10] La Leche League, Allaiter : un geste éco-bio-logique : www.lllfrance.org/vous-informer/actualites/1759-allaiter-geste-ecologique